Promotion de la femme  à l’Assemblée nationale:   Vlavonou installe la cellule focale du genre

Par levenementprecis  -  23 juin 2022 21:13

Image placeholder

Vues : 1

Vue d’ensemble des membres de la Cellule avec le président Vlavonou

L’Assemblée nationale du Bénin dispose de sa cellule focale du genre. Le Président de l’Assemblée nationale, Louis Gbèhounou Vlavonou a officiellement installé les membres de ladite cellule ce mercredi 22 juin 2022 à la salle Kolawolé IDJI au palais des gouverneurs à Porto-Novo. C’était en présence de la première secrétaire parlementaire, Sofiath Schanou épouse Arouna, du deuxième secrétaire parlementaire, Delonix Koglévi, de la secrétaire exécutive de l’Institut national de la femme (INF), Huguette Bokpè épouse Gnancadja, du Secrétaire général du Ministère des affaires sociales et de la microfinance Pascal Wele IDRISSOU, des membres du cabinet du président de l’Assemblée nationale et des cadres parlementaires.

Au total 20 membres sont installés par le Président de l’Assemblée nationale conformément à la décision n°2021-0110/AN/PT du 03 novembre 2021. Ces derniers ont principalement pour mission de veiller à l’intégration de l’approche genre dans les documents d’orientation stratégique, les politiques, programmes, projets, budgets, actions et activités de l’Assemblée nationale.

Dans le discours prononcé par l’autorité parlementaire, il a rappelé l’historique du genre avant de présenter la contribution de la 8ème législature pour sa promotion. « …La représentation nationale, dans le dessein de jouer sa partition dans ce combat, a posé trois actes législatifs majeurs sous la huitième législature. Il s’agit, avant tout, de l’adoption de la loi n°2019-40 portant révision de la constitution du Bénin du jeudi 31 octobre 2019, date historique. Celle-ci stipule, en son article 26 (nouveau) que ‘’l’homme et la femme sont égaux en droit. Toutefois, la loi peut fixer des dispositions spéciales d’amélioration de la représentation du peuple par les femmes‘’. C’est en vertu de cette réforme constitutionnelle majeure et salutaire, que nous avons pu doter le Bénin de la loi n°2019-43 du 15 novembre 2019 portant code électoral, qui stipule, en son article 144 que le nombre de députés à l’Assemblée nationale est de cent neuf (109) dont vingt-quatre (24) sièges exclusivement réservés aux femmes.  Il s’agit aussi du vote de la loi n°2021-13 du 20 décembre 2021  modifiant et complétant la loi n°2002-07 du 24 août 2004 portant code des personnes et de la famille ainsi que de la loi n°2021-12 du 20 décembre 2021 modifiant et complétant la loi n°2003-04 du 03 mars 2003, relative à la santé sexuelle et à la reproduction et portant dispositions spéciales de répression des infractions commises à raison du sexe des personnes et de protection de la femme en République du Bénin. » A déclaré le Président Louis G. Vlavonou en ce qui concerne les actes législatifs pris par la 8ème législature en faveur de la promotion du genre.

Dans la suite de son intervention, il a souligné qu’ « …En posant ces actes inédits et révolutionnaires, la 8ème législature inscrit son nom en lettres d’or, dans les annales de la lutte pour le genre au Bénin, emboîtant ainsi les pas à l’exécutif dans ce créneau. » Le Président de la 8ème législature a également rappelé les actions fortes du gouvernement dans ce cadre.  A titre d’exemple il a cité la décision gouvernementale relative à la Politique Nationale de Promotion du Genre (PNPG) ; la mise en place le 21 juillet 2021 de l’institut national de la femme, en remplacement de l’Institut national pour la promotion de la femme.

Fidèle KENOU

Au nom des 20 membres, le point focal genre de l’Assemblée nationale, Carmen Fifamè Toudonou s’est engagée à œuvrer de concert avec ses pairs pour l’atteinte des objectifs. La représentante de l’institut nationale de la femme (INF) n’a pas marchandé la disponibilité de l’INF à collaborer avec la cellule focale genre de l’Assemblée nationale.